Dans cette partie, nous publions, au départ à la demande d'Elisabeth, les cas vécus et racontés par les personnes elles-mêmes. Nous les en remercions chaleureusement.

Un remerciement étant pour nous la meilleure des reconnaissances, vous trouverez également des messages de Certifiés Paraticiens TPS et de personnes ayant bénéficiées de la thérapie...

Les témoignages sont insérés tels quels, seulement amputés, si nécessaire, des noms propres ou des informations qui permettraient de reconnaître les personnes impliquées.

19 mai 2012 - ELISABETH

« J'ai été victime d'un viol par un inconnu. Il m'est tombé dessus à la porte de mon immeuble un soir, il a commencé par m'étrangler et me dire qu'il allait m'égorger. S'ensuivirent 6 heures de viols, de menaces et de discussions sur le palier de l'étage de l'immeuble. J'avais la certitude qu'il pouvait me tuer ( ce qui a été confirmé par les psychiatres qui l'ont expertisé et lors du procès, il a été condamné à 30 ans de prison), les viols étaient presque accessoires, ma seule idée était d'en sortir vivante.

Lorsque j'ai porté plainte, j'ai rencontré la psychologue du commissariat qui m'a immédiatement orientée vers le Dr Marie-Claude Lénès.

Elle m'a fait faire une échelle de trauma et ensuite un entretien psycho-sensoriel. Cet entretien, durant lequel je lui ai raconté mon calvaire et ceux qui ont suivi ont été d'un bienfait incroyable. J'étais loin d'en espérer autant.

Elle m'a expliqué les différents fonctionnements (aussi ceux de l'agresseur), les mécanismes que j'ai mis en place pour m'en sortir et j'ai compris certains de mes comportements qui me semblaient incohérents et difficilement explicables : j'ai laissé mon voisin passer à coté sans rien dire et en demandant à mon agresseur de se rhabiller parce que quelqu'un arrivait, c'est l'exemple le plus parlant. J'avais ainsi le sentiment d'être vraiment comprise et de mieux me connaître.

Le chemin parcouru avec le Dr Marie-Claude Lénès m'a aussi permis de sortir du  ressenti  de l'agression, de ne pas la revivre continuellement, elle m'a « désamorcée », ça enlève un poids énorme pour la suite qui est bien assez difficile comme ça ! Je ne pensais pas que c'était possible ça paraît inconcevable à la plupart des gens, même pour des professionnels amenés à travailler quotidiennement avec des victimes. La psychologue qui m'a « expertisée » dans le cadre de l'instruction 3 mois après les faits ne comprenait pas que je sois aussi peu traumatisée et m'a dit que certaines personnes mettaient 3 ans à faire le même travail. Comme j'ai vu le Dr Marie-Claude Lénès rapidement, son action a été d'autant plus efficace.

Je ne comprend pas que la victimologie soit aussi mal connue et reconnue, surtout chez les professionnels. Les idées reçues et les lieux communs sur le viol ont la dent dure, les réactions des victimes peuvent paraître étranges, inappropriées. Les circonstances de mon viol, la personnalité de mon agresseur, ma personnalité non affabulatrice... font que personne n'a jamais mis en cause mon histoire. Je n'ose pas imaginer mon état actuel, si je n'avais pas eu de suivi adéquat et si ça s'était passé après une soirée arrosée avec mon agresseur ou quand j'avais 10 ans avec mon grand-père. »

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

27/11/2016

Bonjour, étant donné qu'à la fin de la formation nous sommes partis un peu précipitamment je n'ai pas eu le temps de vous remercier et il me semble nécessaire de le faire. 

En effet, je remercie le docteur Lénès pour nous avoir partagé son expérience si enrichissante, merci de m'avoir permise de repartir plus confiante dans ma pratique. Merci d'avoir mis en évidence l'importance d'être dans une écoute attentive envers ces personnes victimes, l'importance d'être humble et non dans une posture de professionnel qui détient le savoir. Merci d'avoir était si accessible et prête à répondre à toutes nos questions et nos inquiétudes. 
Je suis impatiente de pouvoir lire votre livre ou encore participer à une nouvelle formation plus orientée vers les enfants ou adolescent cette fois ci. En effet, j'ai de nombreux cas clinique d'enfants, de dessins qui m'interpellent. 
Merci également de nous faire comprendre qu'on ne doit jamais s'arrêter de se questionner sur notre pratique pour avoir un accompagnement le plus bientraitant possible. La passion que j'ai pour mon métier est notamment due à des rencontres enrichissantes (enfants, victimes, professionnels) dont vous en faites partis. Merci. 
Cordialement, Angélique Dijoux
(La Réunion 2016)

--------------------------------------------------------------------

15/12/2016

Bonjour,

C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai suivi cette formation, fort intéressante, sur l'entretien psycho-sensoriel.

J'ai pu assez rapidement le mettre en pratique au sein de mon institution (Cmpea), et en constater les effets très bénéfiques sur les patientes !

Je souhaiterai continuer à garder contact avec vous, et qui sait, vous revoir pour une nouvelle formation l'année prochaine !

Je vous laisse mes coordonnées pour votre site:

Géraldine COURBET, éducatrice spécialisée en C.M.P.E.A

(La Réunion 2016)