En 2003, le docteur Marie-Claude Lénès est intervenue sur les lieux du seisme de Boumerdès en tant que soignante au sein d'une cellule d'urgence.

En 2014, c'est pour transmettre son savoir qu'elle est sollicité, confirmant ainsi la raison de l'existence de l'association.